Le rideau s'écarte sur une scène de théâtre et une fenêtre ouverte sur le Monde.
Dans les coulisses,
Arlequin, créateur de liens et tisseur de mémoire, regarde une dernière fois derrière lui.
Il porte sa Légende: une écharpe d'Iris aux couleurs de l'Arc-en-ciel.
Avec ce porteur de lumière, insatiable passeur de l'universelle incandescence,
voleur de nuit, assurément, généreusement,
voyagez à la croisée des chemins de science, de littérature, de philosophie, d'art et de culture:
De l'inaccessible étoile du poète vers l'irrésistible étoile du savant.

Arlequin
ou
la Couleur du Monde

Arlequin ou la Couleur du Monde

La mélodie de l'eau (Mes mots arcs-en-ciel)
Le porteur d'étoiles (Que Noël est beau...)

Petite fille de Gaza, je ne t'oublierai jamais...
Palmyre, ton Agora

Turner, La Luminescence
Van Gogh, l'Écorché
Vermeer, La Quintessence
Gauguin, l'Étranger

Mais plus personne pour le dire

Souvent, mes pas me mènent... (Le Relecq-Kerhuon)
Le promeneur du Stang-Alar (Brest)

Miró au pays de Pierrot (Landerneau)
Grand-père! raconte-moi l'églantine...
Poésie (Dis papa, où est le vent?)
Post-scriptum (à Colombine)

Iroise, mon Armor

Chroniques ou Nouvelles

Entre essence et existence
Les sillons de la connaissance
Lettre à Antoine de Saint-Exupéry
Comment tu t'appelles?

L'irrésistible étoile
Le puzzle de la Terre
La pulsion de vie
L'Histoire a-t-elle un sens?

Livre d'or
Plan du site

Liens

Légende
Pétri de matière, ivre d’espace, ceint du temps, ondoyant de lumière, empruntant les chemins terraqués, éblouissant et blême, Arlequin entre en scène. Il porte sa Légende, une légende aux couleurs du Monde.

Passé
Il est le multiple et la multitude. Son habit bariolé, usé par endroits, en porte témoignage.

Mémoire
Saura-t-il nous un jour nous rappeler l’éphémère beauté de tous les matins du monde, si au crépuscule encore, nos yeux rougis ne reflètent que le sang de la honte?

L’horizon flamboyant ne suffit plus à cacher sa peine. Au milieu des ténèbres, derrière son masque d'ébène, le sage a emporté le fou.

Savoir
Dès l’aube, il s’engage. Son sabre est en bois. Sa seule arme est la connaissance.
Il est ce fou qui du passé lumineux recueille tout vestige.

Arlequin est un cœur tendre qui hait le néant vaste et noir.

Réflexion
Saurons-nous comme lui la solitude féconde ?

La lumière est son miroir, un joyau qu’il irise pour mieux s’y fondre, nous confondre et nous ouvrir les chemins de complexité, à la recherche de la nature intime du langage.

Dimension
Son histoire, qui le conduit à tout donner au présent, est aussi celle, jalonnée d’incertitudes, de la dimension humaine: honnêteté et humilité.

Présent
Tel est, découvert, fou de
connaissance et de beauté, Arlequin, fils d'Hermès, porteur de l'écharpe d'Iris, voleur de nuit, assurément, généreusement.

Mémoire

Le bonheur est dans le pré, cours-y vite, cours-y vite!
Le bonheur s'est caché dans le pré, méfie-toi, méfie-toi!
Le minotaure est aux abois.
(d'après Paul FORT)

Liens<=>Mémoire<=>Savoir

"Qui cueille une fleur dérange une étoile"
-Francis THOMSON-

"L'unité du cosmos: cette idée que tout, à l'intérieur de l'univers, se tient.
Il n'y a que les poètes qui savent ça."
-
Théodore MONOD-

"Alors, guette l'éclosion des étoiles
Guette
et tu confondras l'absurde."

-Arlequin-
"Gouttes de lumière"
suivi de

"Eclat"


Sur cette page,
avec Pablo Picasso, Man Ray, Vincent van Gogh, Francisco De Goya, Robert Delaunay
et Ludvig van Beethoven,

A
rlequin a commencé à raviver les couleurs de son habit de légende.

Michel Serres, Friedrich Nietzsche, Hubert Reeves, Jacques Lacan, Charles Baudelaire,
Jacques Derrida, Albert Camus, Antoine de Saint-Exupéry, Paul Fort, Francis Thomson
et Théodore Monod

ont contribué à recoudre ces premiers losanges aux couleurs de l'
arc-en-ciel.

Un merci particulièrement chaleureux à toutes celles et à tous ceux, artistes connus ou anonymes qui contribuent à illustrer mes pages pour leur donner toutes leurs couleurs, les couleurs de la vie.

Laissez le pointeur de votre souris traîner un peu sur ces photographies, images ou logos pour mieux encore les apprécier.

 


Suite de cette page
(L'écharpe d'Iris)

Pour une lecture plus agréable de certaines de mes pages, je vous invite à télécharger la belle écriture cursive "plumBAE" en cliquant sur l'alphabet ci-dessous.

Suivez les instructions de dézippage puis faites un copier/coller du fichier PLUMBAE.TTF pour l'ajouter à ceux déjà installés dans la rubrique "Polices" de votre panneau de configuration.

Bonne navigation et bonnes lectures.

Si la brume ou les nuages vous empêchaient de naviguer aux étoiles,
revenez au port en cliquant sur
le petit logo "Arlequin" ci-dessous.

(activé sur les pages sans autre lien avec la page d'accueil)


Arlequin et sa boîte de Pandore

:Votre e-mail:

Votre commentaire sur cette page:
(Merci d'en préciser le titre)


   

Nota bene: Vous pouvez aussi inscrire une appréciation globale sur mon livre d'Or. Le "voleur de nuit" vous répondra toujours en ajoutant au trousseau de ses lecteurs une nouvelle clé.

| Arlequin ou la Couleur du Monde | Naître | Savoir | Comprendre | Communiquer | Liens-Internet | Astronomie | Géologie | Biologie | Histoire |
|
Bibliographie-Références | De vous à moi | Chroniques ou Nouvelles | De vous à nous | Post-scriptum | Poésie | Mes églantines | Miró au pays de Pierrot |
| Iroise, mon Armor |
|
Plan du site |


Livre d'or

Nb de visiteurs:104863
Nb de visiteurs aujourd'hui:4
Nb de connectés:1


A
rlequin
Date de dernière mise à jour : 19/03/16
Copyright R.P. 2000 CPI 111-1