Le rideau s'écarte sur une scène de théâtre et une fenêtre ouverte sur le Monde.
Dans les coulisses,
Arlequin, créateur de liens et tisseur de mémoire, regarde une dernière fois derrière lui.
Il porte sa Légende: une écharpe d'Iris aux couleurs de l'Arc-en-ciel.
Avec ce porteur de lumière, insatiable passeur de l'universelle incandescence,
voleur de nuit, assurément, généreusement,
voyagez à la croisée des chemins de science, de littérature, de philosophie, d'art et de culture:
De l'inaccessible étoile du poète vers l'irrésistible étoile du savant.

Arlequin
ou
la Couleur du Monde

Mes petits cailloux blancs

Miró, l'Arlequin artificier
Giacometti, le Phœnix
 
La mélodie de l'eau (Mes mots arcs-en-ciel)
Le porteur d'étoiles (Que Noël est beau...)

Mais plus personne pour le dire

Souvent, mes pas me mènent...
Le promeneur du Stang-Alar

Grand-père! raconte-moi l'églantine...
Poésie (Dis papa, où est le vent?)
Post-scriptum (à Colombine)

Turner, La Luminescence
Van Gogh, l'Écorché
Vermeer, La Quintessence
Gauguin, l'Étranger


Iroise, mon Armor

Petite fille de Gaza, je ne t'oublierai jamais...
Palmyre, ton Agora


Entre essence et existence
Les sillons de la connaissance
Lettre à Antoine de Saint-Exupéry
Comment tu t'appelles?

Arlequin ou la Couleur du Monde

L'irrésistible étoile
Le puzzle de la Terre
La pulsion de vie
L'Histoire a-t-elle un sens?

Chroniques ou Nouvelles

Livre d'or
Plan du site










Les petits cailloux blancs de mon jardin
- En  hommage  à  André  Brahic -

"L'homme aux yeux d'étoiles"

En explorant mon site, vous allez trouver ces petites choses que l'on aperçoit à peine quand on chemine à la belle saison sur les chemins de randonnée: des petits cailloux blancs. Je veux parler de ces petites fleurs du printemps et de l'été, parfois presque recouvertes de hautes herbes. Elles nous font une haie sur le bord des talus. Nous n'y prêtons souvent point grande attention, sauf les enfants. Ils en cueillent pour les offrir à leurs mamans.
Quand on y regarde de plus près, ces petites fleurs nous révèlent leurs délicates beautés. Elles sont timides sur leurs tiges légères et n'oseront pas vous dire qu'elles aussi sont les enfants des étoiles, tout comme les oiseaux et les dinosaures.
Alors, c'est un peu ce que je fais, pour elles, pour eux, pour nous, même quand cela ne paraît pas, sur chacune de mes pages, pour vous révéler l'idée que je me fais de la beauté du monde, de sa dure réalité aussi, à travers des histoires, des nouvelles, des chroniques, de la poésie.
De la littérature donc: des mots pour dire. Mais de la science aussi: des faits pour décrire.
Cette dernière, la science, y trouve toute la place qui lui revient, car c'est elle qui nous permet de lire le monde et de mieux le comprendre. Elle nous dit le terreau de nos racines profondes.
Et voilà ces graines qui se sèment à tout vent. Elles portent humblement en germe l'espoir de regards nouveaux sur ces petites choses  que l'on aperçoit à peine quand on chemine à la belle saison...

Bonnes lectures,

Arlequin

P.S.: Prenez une pincée de science, ajoutez-y une pincée de  littérature. Mélangez le tout sans précaution particulière. C'est juste cela philosopher, marcher, comme on dit, sur ses deux jambes, un peu, chaque jour, pour ne pas tomber ou faire tomber les autres.

- En hommage à Alberto Giacometti -
"L'Homme qui marche"

- En hommage à tous les autres, bien sûr... -
"À tous ceux, donc, qui font s'écarquiller les yeux des enfants, petits ou grands,
et les font s'exclamer par des "Et après?" ou des "Et avant?" enthousiasmants."

-Arlequin-
"À vous"
suivi de

"Pour maintenant"


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

"Qui cueille une fleur dérange une étoile"
-Francis THOMSON-

"L'unité du cosmos: cette idée que tout, à l'intérieur de l'univers, se tient.
Il n'y a que les poètes qui savent ça."

-Théodore MONOD-

 

"Alors, guette l'éclosion des étoiles
Guette
et tu confondras l'absurde."

-Arlequin-
"Gouttes de lumière"
suivi de

"Éclat"

 

    

Votre appréciation sur cette page d'introduction
(Des étoiles!)

1-2-3-4-5

Pour une lecture plus agréable de certaines de mes pages, je vous invite à télécharger la belle écriture cursive "plumBAE" en cliquant sur l'alphabet ci-dessous.

Suivez les instructions de dézippage puis faites un copier/coller du fichier PLUMBAE.TTF pour l'ajouter à ceux déjà installés dans la rubrique "Polices" de votre panneau de configuration.

Bonne navigation et bonnes lectures.

Si la brume ou les nuages vous empêchaient de naviguer aux étoiles,
revenez au port en cliquant sur
le petit logo "Arlequin" ci-dessous.

(activé sur les pages sans autre lien avec la page d'accueil)


Arlequin et sa boîte de Pandore

:Votre e-mail:

Votre commentaire sur cette page:
(Merci d'en préciser le titre)


   

Nota bene: Vous pouvez aussi inscrire une appréciation globale sur mon livre d'Or. Le "voleur de nuit" vous répondra toujours en ajoutant au trousseau de ses lecteurs une nouvelle clé.

| Mes petits cailloux blancs | Arlequin ou la Couleur du Monde |
| Giacometti, le Phœnix | Miró, l'Arlequin artificier |

| La mélodie de l'eau (Mes mots arcs-en-ciel) | Le porteur d'étoiles (Que Noël est beau...) |
| Petite fille de Gaza, je ne t'oublierai jamais... | Palmyre, ton Agora |
| Turner, La Luminescence | Van Gogh, l'Écorché | Vermeer, La Quintessence | Gauguin, l'Étranger |
| Mais plus personne pour le dire | Souvent, mes pas me mènent... | Le promeneur du Stang-Alar  |
| Grand-père! raconte-moi l'églantine... | Poésie (Dis papa, où est le vent?) | Post-scriptum (à Colombine) |
| Iroise, mon Armor |
| Chroniques ou Nouvelles |
| Entre essence et existence | Les sillons de la connaissance | Lettre à Antoine de Saint-Exupéry | Comment tu t'appelles? |
L'irrésistible étoile | Le puzzle de la Terre | La pulsion de vie | L'Histoire a-t-elle un sens? |
| Plan du site
|

Livre d'or

Nb de visiteurs:106831
Nb de visiteurs aujourd'hui:5
Nb de connectés:1


A
rlequin
Date de dernière mise à jour : 17/09/16
Copyright R.P. 2000 CPI 111-1